Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Guicopress au bord de la faillite ? Le personnel reste impayé depuis 4 mois

le 03/05/2016 à 14h30

La Guinéenne de Construction et de Prestation (Guicopress) de Kerfala Person Camara (KPC) est-elle au bord de la faillite ? Cela fait aujourd’hui quatre mois (Janvier-avril), que le personnel de l’entreprise n’est pas payé. Une centaine d’autres employés sont remerciés, sans la moindre prime.   

Selon un employé de la société qui a requis l’anonymat, depuis le mois de janvier dernier, les travailleurs n’ont pas perçu leur salaire. « Cela  fait  quatre mois qu’on n’a pas été  payé, le boss (ndlr, Kerfala Person Camara), a licencié beaucoup de nos collègues la semaine passée, j’ai même une bonne amie qui fait partie de ce groupe, », nous révèle notre source.

A la question de savoir les causes de cette crise, notre interlocuteur explique que, ces derniers temps, le patron a délaissé son entreprise pour se mettre au service d’Alpha Condé auprès de qui, il chercherait à se faire plaire. « La société est en crise parce qu’à chaque fois que le président Alpha Condé voyage, KPC  l’accompagne. En plus, KPC pour se faire plaire au président, se permet d’acheter les billets (d’avions, ndlr) de la délégation qui accompagne Alpha Condé », explique-t-il. Il déplorera  le fait que: « depuis le mois de janvier dernier, la société Guicopress n’a pas pu payer ses employés ». Pour lui, « c’est très dommage », que la situation soit ainsi.

Pour recouper l’information, notre rédaction est rentrée en contact avec la cellule de communication de la société. Pour un départ, celle-ci, à travers la voix de M.Ibrahima Marco Diallo, dira que « c’est des histoires ». Au téléphone de notre journaliste, il affirmera qu’ « il n’y a pas de licencié ». Avant d’interroger : « Vous voulez qu’on garde des gens qu’on ne peut pas payer, après ça devient autre chose ? »

Et d’avouer, « il y a eu compression ». Mais selon lui, ainsi va « la vie des entreprises, à travers le monde entier ».  A titre d’exemple, il citera deux firmes internationales, notamment, « Areva qui  une société internationale, qui est dans l’uranium et cotée en bourse. Elle vient de faire des compressions suite au ralentissement de ses activités. Vous avez Rio Tinto ici (en Guinée), par rapport à Ebola, qui est partie pour des raisons sanitaires. Les gens sont allés en congé technique ! ».

Comparativement à Guicopress, il dira : « c’est la même chose ». Il indique qu’ « aujourd’hui, c’est l’ensemble du pays qui a un problème de finance ». Avant de révéler : « je pense qu’il y a tellement de choses à dire sur le sujet, qu’il faut aller à la base. Le groupe guicopress exécute les choses en préfinancements. Si les préfinancements sont au point de ne pas être honorés par l’Etat, il va sans dire que les gens, pour ceux qui travaillent, qui ne peuvent pas être payés parce que, le payement de l’Etat retarde ou l’Etat ne paye pas pour des raisons de finances, sont obligés de revoir leur copie pour ne vraiment pas qu’il y ait autres choses… ».

Elisa Camara pour kibanyiguinee.info

(+224)654 95 73 22

 

 

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days