Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Guinée : L’opposition hausse le ton, annonce la reprise des manifestations de rue au lendemain du ramadan

le 27/06/2016 à 15h57

La fin du moi de ramadan approche à grand pas. L’opposition guinéenne menace de reprendre les manifestations de rue dès après le moi de pénitence pour les musulmans. Ce lundi, 27 juin, elle a réitéré sa menace devant un parterre de journalistes, à Conakry.

Il n’ya plus de dialogue entre l’opposition et le pouvoir en place depuis belle lurette. Cette situation qui perdure déjà ne doit plus continuer, selon l’opposition dite républicaine. En conférence de presse ce lundi, elle a fait savoir, d’abord par son porte parole, qu’il y a une rupture totale avec le pouvoir en place. « Aucun droit ni principe n’est respecté par l’exécutif », amorce Aboubacar Sylla, qui martèle que les « institutions de la République » sont toutes « inféodées » à l’exécutif. Il dira qu’ « il suffit qu’Alpha soit opposé à une décision pour qu’elle soit aussitôt compromise ».  

L’opposition dans son ensemble n’est associée à rien, ajoute le porte parole. « Nous ne sommes pas associés aux réunions de la CENI, il n’y a pas de débat sur les élections à l’assemblée nationale, pas de dialogue ni de concertations », dénonce-t-il. Avant d’indiquer que « le pays est dans un blocage total ».  

Ainsi, les manifestations en vues, c’est pour montrer à l’opinion internationale que les guinéens sont en désaccords avec les dirigeants actuels du pays, précise M.Sylla, qui justifie l’organisation de ces manifestations par le fait que l’opposition n’a pas d’autres choix, ayant épuisé toutes les voies légales de recours. « Nous avons épuisé toutes les voies (de recours), c’est pourquoi nous allons montrer à l’opinion que notre pays est dirigé par un gouvernement dictatorial, nous sommes dans une situation catastrophique,  donc il faut que les guinéens se lèvent », fulmine-t-il.

Même discours chez le chef de file de l’opposition Cellou Dalein, qui dit que l’opposition ne va pas à la manifestation par le simple plaisir d’y aller. Surtout que le coût des manifestations se relève, à chaque fois, cher pour les militants. L’opposition veut le « débat » mais « il n’existe pas ». La rue n’est pas la « référence », mais le pays « recule », fera constater l’opposant, qui promet de donner le chronogramme des manifestations, dès le lendemain de la fête de ramadan.

Etaient présents à cette conférence de presse, outre Cellou Dalein et Aboubacar Sylla, Mouctar Diallo (NFD), Ibrahima Sory Diallo (BOC), les deux ex-alliés de la mouvance présidentielle, qui ont regagné les rangs de l’opposition, Alhousseiny Makanera Kaké (mouvement N’Din Boré) et Papa Koly Kourouma (GRUP) et plusieurs autres leaders politiques.

Elisa Camara pour kibanyiguinee.info

(+224) 654 95 73 22

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days