Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Les griefs d’un leader politique du fouta contre la coordination halu pular

le 30/06/2016 à 10h57

L’actuel ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie et membre du bureau politique nationale de l’UPR (Union pour le Progrès et le Renouveau) de feu Siradiou Diallo est en colère contre la coordination halu pular. Thierno Ousmane Diallo ne cache pas son mépris vis-à-vis de cette coordination qui, d’après lui, au lieu d’unir les fils issus d’une même famille les divise. Sur les antennes d’une radio locale de grande écoute, hier mercredi, il a martelé avoir des griefs contre les sages qui pilotent aujourd’hui cette coordination. Ces sages qui ont fait motus bouche cousue sur les violences de Timbo au moi de mai dernier. Ces mêmes sages qui ont jeté leur dévolu sur l’un de ses fils (Cellou Dalein Diallo) et rejeté les autres.   

Ce vieux briscard de la classe politique guinéenne n’a pas sa langue en poche. Visiblement irrité contre la coordination du Fouta, il étale sans gène son mépris contre celle-ci. Il dira trouvé « ahurissant » le mutisme de la coordination sur les violences de Timbo au moi de mai dernier.

 « Tout ça se passe, la coordination ne dit rien et trouve ça tout à fait normal, je trouve ça ahurissant et  grave. Malgré toute cette pagaille à Timbo, aucun responsable de la coordination halu pular n’a levé le petit doigt pour défendre les valeurs qui sont les nôtres. Pourtant, ajoute-t-il,  la qualité d’un père de famille, c’est d’aller se battre à l’extérieur mais pas créer des problèmes dans sa propre famille. Car si tu te bas avec ton voisin ou ton adversaire dans ta case, c’est les casseroles, les marmites, les bols de ta femme qu’on cassera. Qu’il te fasse tomber ou que tu le fasses tomber, c’est toujours toi qui en tirera les frais ».

Thierno Ousmane Diallo dira avoir la « conviction que le rôle d’une coordination, c’est comme un père de famille. C'est-à-dire, quand y a brouille entre les enfants, c’est de les appeler et de les parler, indépendamment de la richesse ou de la pauvreté de tel ou tel fils ».

Il dit aussi être fâché contre la coordination, parce que, celle-ci n’est pas impartiale entre les fils du fouta dont elle est pourtant censée défendre les valeurs. Il rappelle que « depuis 2010, l’UPR a été rejeté par la coordination ». Ce qui avait fait penser les citoyens qu’ils (les leaders de l’UPR) étaient invivables. Pourtant à regarder de près, fait-il remarquer, « Bah Oury était la coqueluche de la coordination. Mais quand il a élevé le ton (au sein de l’UFDG), souligne-t-il, on lui a mis dehors et traité de tous les noms d’oiseau ».

Poursuivant à égrener sa liste de leaders rejetés par la coordination, M.Diallo citera Mamadou Baadiko Bah (UFD) qui n’est plus dans les grâces de la coordination. Se trouvant dans la même situation, Alpha Bah Fisher (député de la mouvance) ne se rend jamais à la coordination. Idem pour Boubacar Barry ‘’Big-up’’. Comme les précédents, le président de l’UNR et actuel ministre de l’industrie et des PME est persona non  grata à la coordination du fouta.

Une situation « regrettable », selon le ministre Thierno Ousmane Diallo, qui estime que «quand un père de famille a des fils récalcitrants, il doit avoir l’autorité et le tact de les appeler et les faire assoir ».

Comme cela se passe au niveau de la coordination mandingue qu’il saluera de passage. « C’est ce que je salue chez la coordination mandingue. Quand vous allez en pays manding, dans chaque village, il y a un Sotikémo. Quand il appelle, tout le monde vient. Tu viens, tu enlèves tes chaussures et tu t’assois. La raison à ça est simple. Le Sotikémo est une  personne juste, impartiale, qui n’a pas de parti pris », explique-t-il. Et d’arguer, « à titre d’exemple,  il y a eu (récemment) des problèmes au RPG, elle n’a pas croisé les bras comme le fait la coordination halu pular. Elle a même réussi à faire déplacer le Président de la République en sa qualité de citoyen, appelé Dr Ousmane Kaba et tous ceux qui ont été exclus du parti pour les faires assoir ». Précisant que, « c’est ça le rôle d’un sage ». Il indique que « c’est la  même chose en Basse Guinée ». Là aussi, quand il y a un problème El hadj Sékouna  Soumah (le Kountigui) appelle (les belligérants) pour régler le problème. Idem en forêt.

Pourquoi ce n’est pas le cas à la coordination halu pular ? S’interroge Thierno Ousmane Diallo. Il déplorera le fait que celle-ci est allé jusqu’à les ‘’’exclure’’ du fouta.

Faisant allusion de la préférence de celle-ci à Cellou Dalein Diallo aux autres leaders du fouta, M.Diallo affirme : « quand tu es père de famille, ne soutient pas aveuglement un de tes fils au mépris des autres. Ne dis pas que ceux-ci sont mauvais et que seul lui est bon. Si tu veux lui donner à manger, fais-le en cachette ».  

Comme invite faite à la coordination halu pular, il la demandera « d’aller faire un stage à la coordination mandingue ».

Samory Keita pour kibanyiguinee.info

(+224) 622 20 95 90

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days