Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

‘’Investir dans les adolescentes’’ : La Guinée dans la dynamique de la journée internationale de la population

le 08/07/2016 à 16h01

L’humanité célèbre ce 11 juillet, la Journée Internationale de la Population. A l’instar des autres pays, la Guinée a décidé de venir en aide à  une frange de la population, la plus vulnérable. Ainsi, le thème choisi est : « Investir sur les adolescentes ».

En prélude à cette célébration, le ministère du Plan et de la Coopération en collaboration avec l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) a animé une conférence de presse, ce vendredi 8 juillet, à Conakry. Elle a connu la présence de la Directrice Générale de l’Action Sociale et de la Promotion de l’Enfant Marie Touré et le Représentant Résident de l’UNFPA Cheick Fall.

Selon la Directrice Générale de l’Action Sociale et de la Promotion de l’Enfant, les raisons du choix du thème sont dues au fait que, « partout dans le monde, les adolescentes affrontent des défis plus nombreux et plus redoutables que leurs homologues masculins ». Elle estime que, c’est même un devoir impérieux aujourd’hui pour l’humanité d’aider cette frange vulnérable de la population afin qu’elle soit  un véritable agent développement demain.

Pour y arriver, Marie Touré, conseille que les dynamiques doivent porter sur plusieurs activités, notamment la santé et l’éducation. « Dans de nombreux pays, une fille qui atteint la puberté est jugée par sa famille et sa communauté, prête  pour le mariage, la grossesse et l’accouchement. Elle peut alors être donnée en mariage et la contraindre de quitter l’école avant que son corps y soit prêt et se voir refuser ses droits fondamentaux », fait-elle remarquer.

Ainsi, pour Mme Touré, l’un des objectifs principaux est d’extraire les filles de la pauvreté intellectuelle. « Il faut prendre les problèmes des filles en main, elles font parties des personnes vulnérables, les jeunes filles sont souvent victimes des craintes sociale », indique-t-elle, et de rassurer que le gouvernement à ouvert les centres d’autonomisations pour venir en aide à cette couche vulnérable.

Partenaire de l’événement, le Représentant Résident de l’UNFPA en guinée  Cheick Fall a affirmé que cette journée est une mobilisation mondiale pour contribuer à la mobilisation des moyens  devant aider à soutenir les jeunes filles.

Au nom de son institution, il dira son « engagement à travailler pour une meilleure amélioration des conditions de vie de la population ». Pour lui, il faut la sensibilisation sur les questions de population. Ces sensibilisations doivent viser, précise-t-il, les décideurs.

 Pour M.Fall, il faut libérer la parole sur les violences sexuelles. Rappelant qu’en 2015, les programmes de l’UNFPA ont aidé « 11,2millions de filles âgées de 10 à 19 ans à accéder aux services et à l’information en matière de santé sexuelle et procréative car, selon un rapport  publié, 10% des filles ont eu des rapports sexuels avant l’âge de 15 ans sous  la contrainte ».

Elisa Camara pour kibanyiguinee.info

(+224) 65 795 73 22

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days