Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Arrestation d’Ousmane Gaoual : Le député uninominal de Labé se dit " déçu, frustré et indigné"

le 03/08/2016 à 20h30

Comme ses pairs de l'opposition, le député uninominal UFDG de Labé a réagit suite à l'interpellation et incarcération, de l'honorable Ousmane Gaoual Diallo. Mamadou Cellou Baldé se dit " déçu, frustré et indigné" suite à cette arrestation au relent politique.   

Le député uninominal de Labé, actuellement en formation à Kindia, suit de près l'affaire Ousmane Gaoual Diallo qui défraie la chronique à Conakry. Sur le micro de notre reporter, il exprime des sentiments de "déception, de frustration et d'indignation". Il rappelle que les députés sont protégés par "l'immunité parlementaire". Même si, par ailleurs, précise-t-il, cela ne signifie pas "impunité parlementaire".   

Pour lui, il  y a un minimum de règles et de procédures qu'il faille respecter quand il faut convoquer ou arrêter un député. Surtout, indique-t-il, la situation pour laquelle il (Ousmane Gaoaul) a été convoqué au PM3 n'a rien de flagrant délit. Car, affirme le député, pour parler de flagrant délit, "il faut que ça (l'acte) soit commis immédiatement et que l'intéressé (l'auteur) soit poursuivi par la clameur publique".

L'arrestation d'Ousmane Gaoual-qui vient allonger la liste des nombreux détenus de l'UFDG-, pense le jeune député, n'est ni moins ni plus, qu'une volonté politique du pouvoir d'Alpha Condé de vouloir museler la première force politique de l'opposition guinéenne.

Il rappelle qu'en 2010, Alpha Condé avait promis d'en finir avec l'opposition en six mois. Chose qu'il n'a pas réussi, estime l'élu, avant d'ajouter, "ce n'est pas à son aise si l'UFDG continue de mobiliser et d'annoncer des manifestations...".

Revenant sur le cas Ousmane Gaoual, il dit que ce dernier est "victime d'injustice et d'arbitraire". Et cela s'explique, argue-t-il, par le fait qu'il est de l'opposition et qu'il dit toujours haut ce que tout le monde pense tout bas.  Car si on s'en tient aux allégations selon lesquelles il a tenu des propos irrévérencieux, d'autres de la mouvance, font pire, souligne le député de Labé. Qui cite entre autres, Bantama Sow, Malick Sankon, Hady Barry-qui ont porté plainte contre Ousmane Gaoual- et Hadja Nantou Chérif. Ces cadres du RPG Arc en ciel (parti au pouvoir), indique-t-il, ont toujours tenu des propos outrageants sans jamais être inquiétés.

En guise d'exemple, il rappelle, que Souleymane Doumbouya de la mouvance présidentielle a publiquement menacé le chef de file de l'opposition en disant: "il faut finir avec Cellou Dalein Diallo le 4 août", date préalablement prévue pour la manifestation de l'opposition. "Il l'a dit et redit dans les médias", insiste l'élu de Labé, avant de déplorer du fait que, ce dernier n'a jamais fait l'objet de poursuite.

Ainsi, estimant qu'il y a, là, une "justice à deux vitesses", l'élu de l'UFDG considère les propos d'Ousmane Gaoual comme une "réponse du berger à la bergère".

Elisa Camara depuis pour Kibanyiguinee.info

(+224) 654 95 73 22

 

 

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days