Bienvenue sur le site Kibanyiguinee.info => Pour Vos Annonces & publicités contactez nous au 664-41-12-19/622-20-95-90 ou envoyer un Email à samkibanyiguinee@gmail.com Merci

Economie: Alpha Condé compte injecter 1,5 million us pour relancer la croissance économique de son pays

le 12/01/2017 à 16h02

Pour relancer la croissance économique de son pays qui a connu une croissance nulle en 2016 suite à l'épidémie d'Ebola, le président guinéen compte injecter 1,5 million de dollars dans les secteurs publics et privés. Alpha Condé en fait un défi et envisage le relever avec l'aide de partenaires financiers internationaux.

C'est visiblement un président soucieux du devenir de son pays qui a rencontré mercredi 11 janvier,  les hauts officiers des forces de l'ordre et de sécurité, les membres des institutions républicaines et du gouvernement pour les vœux de nouvel an. Alpha Condé dans un langage franc, a profité pour faire le diagnostic de la situation sociopolitique et économique du pays. Plusieurs secteurs de développement ont été passés en revue à cet effet par le chef de l'Etat. Ce sont entre autres les infrastructures routières et immobilières, l'agriculture, l'économie etc.

Parlant de l'économie, le chef de l'Etat guinéen n'oublie pas l'épidémie hémorragique à virus Ebola qui, durant 2 ans, fut un véritable cauchemar pour son pays. Hormis les pertes en vies humaines qui se comptent par millier, les dommages économiques se passent de commentaire.

L'économie guinéenne relativement en bonne santé a fondu comme beure sous le soleil. Pendant cette période tous les signaux économiques sont restés au rouge. Le pays ayant connu une croissance négative.

"Ebola nous a causé beaucoup de dégâts", se souvient encore Alpha Condé. Mais pour le président, on peut désormais s'estimer heureux, car Ebola n'est plus qu'un triste souvenir. Désormais, l'objectif est d'avoir une croissance à 2 chiffres. Pour cela, le chef de l'Etat pense qu'il faut investir 1,5 million de dollars chaque année (dans les secteurs) publics et privés.

Le point faible de la Guinée, dit le premier magistrat du pays, c'était l'entreprise privée. Il explique que les hommes d'affaire (guinéens) étaient plus commerçants qu'industriels. Mais reconnait que cela n'était pas de leur faute, parce que, ajoute-t-il, ils n'étaient pas accompagnés par le gouvernement.

Pour le numéro guinéen, ce n'est pas les banques commerciales qui vont permettre aux hommes d'affaire de s'épanouir. Surtout quand les taux d'intérêt sont de 15, 16 et 17%.

Pourtant fait-il savoir, le privé peut être financé par la BID (Banque islamique de développement) à environ 3% ou par l'AFD (Agence française de développement). Le nouveau président de la BID qui a récemment pris fonction a choisi la Guinée pour effectuer sa première visite, le 24 janvier 2017. Pour Alpha Condé, cela montre l'importance que cette institution financière porte à la Guinée.

Toutefois, a-t-il précisé, la coopération avec la BID se fera à deux niveaux: Etat et privé. Pour préparer cette visite, une réunion préparatoire a déjà eu lieu entre la présidence et des hommes d'affaires guinéens. Histoire de les aider à préparer des projets (bancables) afin que la BID puisse les accompagner.

Après cette visite, une autre, cette fois du directeur de l'AFD est attendue à Conakry au mois de février.

Sadafa Keita pour kibanyiguinee.info

 

[Retour] Partager

Copyright © 2012 Kibanyiguinee.com, droits de reproduction réservés | by 4days