Report de la marche du FNDC : Ibrahima Diallo donne les raisons !

Prévue ce jeudi 23 juin 2022, la manifestation appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a été reportée à la demande des sages des différentes coordinations régionales du pays. A la suite de leur entretien, la coordination nationale du FNDC s’est pliée pour donner une chance aux négociations.

Invité chez nos confrères de Fim fm dans l’émission ‘’ Mirador’’, Ibrahima Diallo, responsable des opérations du FNDC invite les autorités morales à œuvrer pour qu’il y ait un dialogue franc entre le CNRD et les acteurs politiques et la société civile opposés à la conduite actuelle de la transition.

« Nous avons dit qu’on a besoin d’un dialogue avec la facilitation de la CEDEAO et c’est un dialogue dans l’esprit de l’article 77 de la charte de la transition, qui dispose que la durée sera discutée de commun accord entre les forces vives de la nation et le CNRD. Ils nous ont dit qu’ils ont entendu et puisqu’ils ont la garantie de l’autre côté que le dialogue sera sincère et franc, qu’ils iront porter ces mêmes revendications et qu’ils s’engagent à prendre la parole publique au moment venu, s’il y a un blocage, pour pouvoir rappeler à chacun ses responsabilités », a précisé le responsable chargé des opérations du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Avec ce report voulu par les autorités morales, la coordination du FNDC a accordé le bénéfice du doute aux sages et aux religieux de notre pays.  Ibrahima Diallo et ses camarades leur ont rappelé le rôle combien important des autorités morales pour la tenue d’un dialogue franc et sincère en cette période exceptionnelle de la  transition.

 « Nous avons dit aux religieux que même si cette rencontre était un piège, nous acceptons de tomber dedans pour leur accorder le bénéfice du doute.  Nous les avons rappelé leur responsabilité de guide religieux et d’autorité morale qui pourrait prendre ses responsabilités pour dire la vérité au CNRD afin que ce cadre de concertations ne soit pas un dialogue de trop, mais un dialogue franc et sincère pour qu’on puisse sortir de cette situation de crise. Nous avons posé nos revendications », a expliqué, l’activiste contre le 3ème mandat de l’ancien président Alpha Condé.

Pour rappel, la manifestation a été reportée de 10 jours et pourrait reprendre dans la 1ère semaine du mois de juillet, si rien n’est fait.

Kolidoro Diallo pour kibanyiguinee.info

Facebook Comments