GUINÉE : Fin des examens nationaux session 2022, le ministre GUILLAUME fait le bilan à mi-parcours

Les examens nationaux sessions 2022 qui ont débuté le 6 juin par l’examen d’entrée en 7ème et ayant pris fin le 21 juin par le baccalauréat sur toutes l’étendue du territoire national, ont connus des innovations cette année en terme de sécurisation et de dispositifs pour la crédibilité des résultats.

En conférence de presse ce vendredi 24 juin 2022, Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, a dressé le bilan à mi-parcours du déroulement des examens nationaux. Il a tout d’abord rappelé les innovations mise en place cette année, les statistiques par type d’examens avant de louer l’implication des ministères partenaires au déroulement des examens.

« Nous avons accepté de faire assez de sacrifices pour rendre crédible les examens de cette année. Il faut le noter l’introduction d’une feuille d’examen plus sécurisée, la suppression du secrétariat de report manuel des anonymes  sur les copies des candidats après la passation des épreuves. Nous avons aussi constaté l’implication effective tout au long du processus des ministères partenaires à savoir l’enseignement Supérieur, l’enseignement Technique, de la Défense nationale, de l’Administration du territoire et de la décentralisation et de la Justice et droit de l’homme. Cette année il y a eu 977.609 candidats dont 430.223 filles sur toute l’étendue du territoire nationale répartis comme suit : Examen  d’entrée en 7ème  année 265.569 candidats dont  120.195 filles, BEPC (Brevet Elémentaire du premier cycle), 171.935 candidats dont 74.627 filles et le Baccalauréat, 540.105 candidats dont 235.401 filles » a dit le ministre Guillaume.

Plus loin le ministre Guillaume Hawing a donné officiellement le nombre de candidats et d’enseignants ayant soit fraudé , soit facilité la fraude au cours de ces examens.

« Au cours de ces trois examens nationaux, 364 candidats ont été fraudés, 175 enseignants éliminés, 688 téléphones saisis, 35 cas de substitutions pris et 12 élevés ont démissionné » a précisé le patron du MEPUA.

A en croire le ministre Hawing des actions concrètes seront prises à court et à moyen terme afin de mieux qualifier d’avantage le système éducatif guinéen en ce qui concerne : la révision des curricula (Programmes l’enseignement), la formation des formateurs, la formation des gestionnaires de l’administration (IRE, DPE/DCE, DSEE),  la construction/rénovation et équipement des infrastructures scolaires, l’actualisation  et vulgarisation des textes réglementaires notamment le code de conduite en milieu scolaire,…etc

Dans sa communication le ministre s’est montré très intransigeant face aux écoles ayant servi de cadre pour la fraude ‘’ toutes les écoles  qui ont fait des substitutions d’élèves et surveillants  pour pouvoir frauder seront fermées’’ a annoncé sans hésité M Hawing.

On attend de voir l’application de cette décision majeure par le ministre Guillaume Hawing.

Kolidoro Diallo pour kibanyiguinee.info

00224 664427202

Facebook Comments